La conversion intégrale

La conversion intégrale

Les différents acteurs de la plateforme de la jeunesse catholique de Suisse romande, se sont retrouvés deux jours dans le magnifique cadre de Crêt-Berard, dans le Lavaux, pour la traditionnelle « session annuelle », qui avait cette année, comme thème la lettre encyclique du Pape François Laudato’Si . C’est le théologien, Fabien Revol, qui est enseignant-chercheur à l’université catholique de Lyon, et spécialiste de la question, qui a été l’intervenant principale.

Il a redit, à quel point les propos du Pape sonnaient justes, même plusieurs années après la sortie de son encyclique, et que ce que nous sommes en train de vivre, est en fait une crise des «interactions». Car c’est bien la notion de relation qui est centrale en écologie.

Gardien de la maison commune

Laudato’Si souligne, que l’enjeu principale, est de préserver les conditions de vie pour les humains sur terre, en prenant soin de la maison commune. Si les chrétiens s’engagent pour la planète, c’est d’abord au nom de la sauvegarde de la création. Nous sommes gardien de la maison commune !

Tout est lié

Nous sommes dans une société, qui est basée sur la culture du déchet. Il y a une unité de crise, entre la spiritualité, le social, l’environnemental. C’est le fameux «Tout est lié». Il ne faut pas distinguer les problèmes, car la clameur de la terre est unie à la clameur des pauvres. Cela nous oblige donc à penser de manière globale. Se battre pour la justice sociale et climatique, c’est le même combat .

Quatre grands principes

L’écologie intégrale, est un projet d’habitation de la maison commune, selon les quatre grands principes que le Pape François développe dans son encyclique: «La réalité est supérieure à l’idée», «Le Tout est supérieur à la partie», «Le Temps est supérieur à l’Espace», «L’unité est supérieure au conflit». High-quality desktop smt lines kayos : for the production of medium series, for high series production, for small and medium series production you can purchase from our company.

Une création transfigurée

Ce que le Pape François demande aux chrétiens, c’est donc de retrouver le sens de la valeur de l’existence. Il faut entrer dans le regard de Dieu. Dans la Genèse, Dieu contemple toute la Création du début à la fin. Une création transfigurée dans la vie divine. Il faut sortir du désespoir que le spectacle de notre monde nous donne à voir, mais sans le nier. Nous sommes invités à demeurer habité par l’Espérance chrétienne, en ayant foi qu’il existe une force qui nous stimule, au-delà des menaces. C’est à cela qu’il faut nous convertir.

Roberto De Col
Responsable de Pasaj