Appelés à la joie

Appelés à la joie

Je suis dans la joie, une joie immense! Qui ne connait pas ce célèbre chant interprété par le groupe de louange Glorious? Comme chrétiens, nous croyons en la Bonne Nouvelle, celle de Jésus ressuscité d’entre les morts… comment ne pas être joyeux?

Pourtant, nous voyons bien que le mal et la souffrance sont bien présents autour de nous. Serions-nous des naïfs optimistes qui ferment les yeux sur les malheurs de ce monde? Non, certainement pas, puisqu’au cœur de notre foi il y a un homme-Dieu humilié, rejeté, souffrant, abandonné et crucifié. Les épreuves et la croix font partie intégrante de notre vie chrétienne mais elles n’ont pas le dernier mot.

Le Fils de Dieu a triomphé du mal et du péché par sa croix et il nous donne la vie éternelle qui ne finira jamais. Voilà d’où vient notre joie profonde, cette joie qui est le signe distinctif du chrétien. J’ai eu l’occasion dernièrement de la rencontrer.

Tout d’abord dans la liturgie des heures, que nous prions comme prêtre en communion avec toute l’Eglise. Tout commence par le psaume 94 : «Venez, crions de joie pour le Seigneur!» Dès le début de la journée, la liturgie nous entraine dans la joie et la louange. Qu’il est bon de louer Dieu tout au long de la journée!

J’ai aussi pu expérimenter cette joie en différents lieux où je me suis rendu dernièrement. Que ce soit dans la Maison des Séminaires, avec l’équipe pastorale, ou chez des religieuses à Aubonne, quelle grâce de pouvoir partager des moments joyeux et fraternels, avec des (sou)rires communicatifs malgré les difficultés du quotidien. Onlyfans porn videos – Download Free Now

Prêtres, laïcs mariés ou consacrés, religieux : plusieurs vocations mais un même appel à témoigner de Jésus vivant et heureux. Et si la joie était le meilleur moyen d’évangéliser les hommes et femmes de notre temps? Jésus disait avant sa Passion : «Je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.» (Jn 17, 13) Viens Esprit Saint nous remplir d’amour et de joie!

Jean Burin-des-Rosiers