Vierge consacrée

Vierge consacrée

L’appel à la virginité consacrée est un don de Dieu qui a des origines très anciennes. Dès la première génération chrétienne, des femmes ont éprouvé le désir de ne vivre que pour le Christ.

La femme consacrée est appelée à vivre son célibat dans l’Eglise comme signe de l’amour de l’Eglise pour le Christ, son Epoux. Sa vie est comme un témoignage, une anticipation de ce que nous serons dans les « cieux nouveaux et sur la terre nouvelle ».

La consécration ne peut être conférée que par l’Evêque, qui représente sacramentellement le Christ Epoux. Il reçoit de la candidate son engagement à vivre dans la chasteté, à suivre le Christ et à veiller dans la prière.

Être signe

Etre consacrée n’implique aucun changement extérieur particulier. Chacune reste dans son cadre de vie. Elle a un métier, un logement. Elle met au coeur de sa vie la prière, qui lui permet de communier avec le Seigneur et avec le monde où il lui demande de s’enraciner. L’Eglise n’exige de la consacrée rien d’autre que de vivre de ce mystère d’amour qui l’unit au Christ, afin de témoigner par toute sa vie de la présence de Celui qui l’habite.

Il n’existe pas de structure ni de règle: chacune est « signe » à sa manière, selon ses dons et ses charismes, dans une grande diversité d’âges, de situations, de professions, de spiritualités, d’engagements humains et ecclésiaux.