Pour voir leur visage

Pour voir leur visage

Sr Manuela Simoes, 60 ans
missionaire scalabrinienne,
(service missionnaire et évangélique avec les migrants et les réfugiés)
au service de la communauté de langue portugaise du Littoral et des montagnes (NE)

Pendant ce confinement, j’essaie d’être attentive à ceux qui m’entourent, aux personnes seules et fragiles, malades, en détresse, d’abord en faisant les gestes simples pour limiter la propagation. Je suis à l’écoute de ceux qui se laissent gagner par une angoisse paralysante pour les aider à ne pas se laisser prendre par la peur.

Je prends le téléphone et je dis ma présence. Je vais chez les gens simplement pour voir leur visage qui me salue depuis le balcon. J’exprime ma proximité, j’accompagne. Je prie. Oui, en ce temps d’arrêt forcé, je le découvre aussi avec étonnement. « Non » à la peur, mais « oui » à se tourner vers le Christ pour demander la guérison, la fin de la pandémie. Marie n’a pas eu peur de se tourner vers son Fils pour lui dire : « Ils n’ont plus de vin.» Elle s’est aussi tournée vers nous en nous disant : « Faites tout ce que Jésus vous dira. »